"Des droits pour les animaux"

Le nouveau récit du groupe de fresqueurs du 25 février 2021

C’est en 2021 que j’a rencontré ta grand-mère lors d’une manifestation à Lyon en faveur de la protection animale. Comme elle me plaisait beaucoup j’ai adhéré à la même association qu’elle, pour pouvoir la voir plus souvent. Il faut savoir qu’à cette époque j’adorais la viande… 

L’association a demandé à un groupe de scientifiques de faire des recherches sur la sensibilité animale. 

 

Figure-toi qu’à cette époque, de très grandes surfaces des forêts françaises étaient réservées à des chasseurs qui tiraient sur le gibier tous les dimanches avec des fusils ! Le 14 juillet 2022, les scientifiques avec lesquels nous travaillions ont publié un article retentissant dans Nature.

 

En lisant cet article, je prenais conscience, comme des millions de personnes, que les mammifères pouvaient ressentir des émotions, même plus fortes qu’un être humain. 

 

En France, le gouvernement a été obligé de réagir et l’assemblée nationale a voté une loi interdisant la chasse aux mammifères.  C’est à ce moment la qu’on s’est mariés, l’année ou la première femme présidente était élue en France. Nous étions chaque jour de plus en plus nombreux, il y avait un tel enthousiasme ! Et moi j’étais amoureux.

 

Avec  mamie qui adore cuisiner, on a commencé à développer des recettes dans lesquelles les légumes et les végétaux prenaient largement le dessus sur la viande. C’était passionnant d’explorer toutes les alternatives végétales pour trouver les protéines dont on avait besoin pour nous aimer. Ca c’était en 2025, dans notre cuisine. 

L’engouement était tel que deux ans plus tard, on a obtenu la fermeture de la dernière ferme bovine industrielle aux Etats-Unis. Avec mamie, on est même allés manifester dans les rues de Los Angeles, tu imagines? 

 

Le combat ne s’est pas arrêté là. Avec les associations du monde entier, on a permis une prise de conscience concernant tous les animaux et pas seulement les mammifères.  Au delà des animaux, c’est la Nature elle-même que les hommes ont commencé à considérer comme leur égale. Par exemple, le 26 août 2028 les fleuves du monde entier ont obtenu  leur identité juridique. On a pu dès lors défendre leurs droits officiellement devant les tribunaux.  

Tu vois que ça n’a pas été une mince affaire, il aura fallu que nous fêtions nos noces de coquelicot pour  permettre à la nature d’avoir les mêmes droits que les êtres humains…